Les parents (et mes petites réflexions personnelles)

Je démarre. J’ai fait beaucoup de ratés cette rentrée. Ok, je ne démarre pas à 100%, mais passer du lycée au collège avec deux établissements qui fonctionnent complètement différemment dans une ville que je ne connaissais pas, j’ai eu du mal à trouver mes marques et j’avais beau avoir décidé de mettre des trucs spécifiques en place, c’est au fur et à mesure que j’entrevois les besoins de mes élèves et donc je change tout. Au fur et à mesure. Donc forcément le début n’est pas glorieux.

En zone prioritaire, à la rentrée, j’ai tenté les îlots bonifiants au tout début. Histoire de bien leur faire comprendre que ceux qui feraient avancer le cours, ce serait eux-mêmes, ensemble.

Ne faites jamais ça.

tumblr_n9oviiFGrZ1scuddeo5_250

Prenez le temps de les mater en les ayant en rangs d’oignons tels des petits soldats. Surtout avec leur égocentrisme fou. En fait, je pense que ce dont on aurait besoin à la rentrée, c’est d’une semaine d’intégration hors classe, pour que tout le monde apprenne à se connaître, pour que les rôles de chacun dans la classe ne soient pas définis par des titres tels que celui qui dit toujours une blague pour faire marrer le groupe, celui qui ne coutera rien de l’année, celui qui réussira tous ses devoirs parce que c’est la tête d’ampoule… non, si on commençait l’année par être celui qui a réussi l’épreuve de je ne sais quel jeu, celui qui a joué de la guitare, celui qui a monté la tente ou bien mené le groupe… on aurait une ambiance de classe tout à fait différente. Rien que ça, tout changerait.

Je ferme la parenthèse.

J’ai donc essayé de les faire travailler ensemble, à gagner des points en participant, pour les forcer, les motiver à participer en classe, également pour qu’ils se tournent le dos et se parlent moins sur l’échelle de la classe entière que sur l’îlot. J’ai vite compris que ce serait vain. En plus de m’échiner à bouger les tables, je me cassais les dents sur des activités que je voulais faite pour l’îlot et que je ne maîtrisais pas du tout, dont ils étaient très peu à prendre le pli.

Et aujourd’hui, j’en ai à nouveau payé l’échec cuisant.

Une maman m’a dit qu’elle était contre. J’allais presque lui dire qu’elle avait raison devant son fils. Pour les raisons citées précédemment et pour tant d’autres. Mais je me suis dit que non, je devais justifier mon travail. Je n’avais pas mis ma classe dans cette disposition sans raison, c’était réfléchi et ça n’a pas été un échec à 100%. ça a aidé certains élèves à s’y mettre. Même si très peu. J’ai plaidé le vivre ensemble. J’ai plaidé le fait qu’on ne peut pas soutenir nos élèves sur la pente de l’individualisme. Sinon le monde n’avancera pas. Elle n’est pas seulement faite à faire des têtes bien pleines l’école, elle est faite pour que nos futurs citoyens se côtoient dans la rue sans se taper dessus, apprennent à vivre avec leurs différences, à les respecter, à s’écouter (« Madame, vous m’interrogez jamais » et l’autre qui répète ce que le camarade vient de dire « ah mais j’ai participé madame » ah bah c’est mal parti…) et à travailler ensemble dans le bien commun. Sinon on aura le droit d’entendre « mais pourquoi je m’échine à recycler si l’autre ne le fait pas? » « Pourquoi moi je dois travailler si l’autre ne le fait pas? » Et plus personne ne fait rien. Et tout va mal…!

L’élève en question m’a presque soutenu putain.

C’est beau.

Mais ne le faites pas dès le début. Ils ne sont pas prêts. Ils le font pendant toute la primaire mais comme on ne le fait plus ensuite, comme on saucissonne toutes les matières, ils perdent toutes les habitudes prises en primaire. Et on se casse les dents. Il faut d’abord leur faire prendre le pli du travail avant de se lancer là-dedans. Et ensuite vous pourrez commencer par ça dès le début quand vous-mêmes vous aurez pris le pli.

whatever

Ce problème de l’influence de l’extérieur que ça souligne, du fait qu’ils ne peuvent pas prendre le pli sur une heure dans la journée parce que ce n’est qu’un moment insignifiant, problème que j’ai déjà soulevé en disant qu’il était très difficile de faire en sorte que les élèves soient sereins une fois le seuil de la porte passé parce que leur monde est fait de violence pour certains, je pense qu’on pourrait y arriver en internat. Je ne suis jamais allée enseigner dans un bahut qui a un internat et je serais intéressée de savoir ce que ça donne au niveau de l’ambiance et des élèves, de leur attitude. Mais quand on est pendant presque cinq jours entiers tous ensemble on peut installer des règles de vie plus fortes, plus prenantes. J’ai fait des colonies de vacances, je sais ce que ça donne. Je sais d’expérience que beaucoup de ces enfants ont souvent surtout besoin de trouver leur place dans leur famille (j’ai accompagné une ado il y a quelques années avec une association qui s’appelle l’AFEV, elle en avait vraiment besoin quand on aurait pu penser qu’elle avait surtout besoin de s’en éloigner) mais je me dis que parfois ils ont aussi besoin de trouver leur place dans la société, or l’école c’est leur premier pas dans la société. Et on a du mal à les y préparer parce qu’une fois qu’ils rentrent à la maison, tout le travail effectué dans la journée est à recommencer le lendemain matin on a l’impression… Un internat, même quand l’établissement est à côté, ce serait pas mal. Bon, je sais, des sous, des sous, voilà le problème. Surtout là avec des parents qui n’en ont pas. Mais je me dis que ce serait une bonne affaire pour certains. Tous à égalité en plus. J’invente rien, je le sais, j’en ai vu des reportages d’école en internat pour certains gamins, pour les remettre dans le droit chemin. Là je ne dis pas qu’il faut les emmener dans le droit chemin, juste créer une séparation plus forte d’un monde de violence verbale pour que l’impact soit plus fort, qu’ils se détendent un peu de cette pression sociale qu’ils ont de devoir être des têtes dures pour certains.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s