Behind the scene

Si avant hier je faisais un job que je m’attendais à faire, c’est-à-dire surveiller les épreuves du brevet, soit deux heures d’affilé à se retenir de bailler… hier j’ai fait tout autre chose. Un truc dont je n’avais encore jamais entendu parler…!

J’ai participé à l’organisation même du brevet, des corrections pour être plus précise.

tumblr_misjo74osd1rc0luco1_400

Bien évidemment, je vais en parler grosso modo car je sais bien que même si je n’ai aucune information confidentielle sous la main, je ne dois pas trop m’étendre sur le sujet. Mais je pense que cela peut montrer au monde que non, notre job ne s’arrêtait pas mercredi. Loin de là. Et après je vous ferai un compte-rendu de toutes mes réunions de préparation à venir…!

Mon collège est centre de correction, ça veut dire qu’on est plusieurs profs réquisitionnés pour réceptionner les copies. Jusque-là ça ne paraît pas bien compliqué. Sauf qu’il y a tout un système pour l’anonymat. Et ce système est WTF. Si le numéro de candidat n’est pas à afficher sur les deux parties de l’en-tête, c’est qu’il y a une raison. L’élève ne doit pas pouvoir retrouver sa copie comme ça vite-fait avec ce numéro (même si le numéro me parait suffisamment long pour être difficile à retenir…). On lui attribut ensuite un autre numéro composé de deux numéros. Le numéro du lot. Puis le numéro au sein du lot. On retire l’en-tête avec son numéro de candidat, on la garde et hop le reste s’en va en centre de correction. Là les profs réquisitionnés, c’est-à-dire mes collègues et moi, on compte. On compte un paquet de copies qui a déjà été compté et recompté. Et comme les feuilles à force d’être manipulées se collent, bah on en perd notre théorème et on recompte à nouveau… On compte, on recompte. On attend, on réceptionne et une fois qu’on a tout, le travail commence. Autant vous dire que lorsqu’un bahut n’a commencé qu’à 14h à faire ses découpes alors que tout pouvait être fait avant midi vu que l’histoire-géo terminait à onze heure, nous, ça nous fait terminer un peu beaucoup plus tard mais ça… you selfish cows…! on a eu un bahut qui a rangé les copies par lots, dans une enveloppe séparée pour chaque lot. Il a fallu tout rouvrir, des fois pour trois copies. Quel gâchis… bref. ça c’était la partie je lève les yeux au ciel et mange ma langue sept fois.

Une fois toutes les copies réceptionnées, soit plus de mille, on doit les ranger par lot, puis les classer au sein de ce lot, soit 100 copies par lot… Les chiffres sont tout petits et mes nouvelles lunettes pas encore bien adaptées, j’avais les yeux déchirés hier soir mais j’étais pas la seule. Après ça il faut faire des paquets de tant de copies par correcteur, correcteurs qui viendront plus tard. Au début, on a essayé de les compter à la main, puis on s’est aperçu d’un décalage, il fallait tout rouvrir. Tout redécaler. Mais on ne peut pas avoir une copie de plus dans un paquet parce que, moi-même si j’étais correctrice, je n’apprécierais pas, j’avoue…

Travail assez laborieux donc pour un peu d’anonymat.

Tout ça pour entendre les chefs dire qu’on brûlerait les copies de l’an passé lors du barbecue de fin d’année. La loi ne nous demande de les garder qu’une année seulement. Mon beau 19 en histoire-géo du bac a dû rendre l’âme depuis longtemps, consumé par mon ignorance…

Bref, on nous réquisitionne une journée entière pour ça, et ce n’est que le début. Le brevet, en résumé, c’est carrément pas de la blague et j’ai galéré au secrétariat..!

tumblr_lxcqllHQs21r9aqr3o1_500

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s