L’autre côté

Anecdote du jour, bonjour.

Aujourd’hui on rendait les manuels à la première heure avec les cinquièmes, du coup, j’avais au moins la moitié de la classe tout de même. Moitié de classe qui s’est barré en courant de ma salle alors que je ne suis pas certaine de tous les devoirs. Je hais cette année, et aujourd’hui j’ai appris qu’on aurait le brevet encore plus tôt l’année prochaine. Quand les troisième mènent la danse..

Mais là n’est point le point que je voulais souligner.

Un manuel perdu, c’est quinze euros. Je trouve que c’est une somme énormissime. Pas vous? Eh bien pas un de mes élèves qui a passé son année à glander. Et aujourd’hui j’ai eu un éclairage sur son attitude en classe totale. J’aime bien ne pas connaître les élèves à l’avance pour leur donner un semblant d’égalité des chances, surtout quand ils sont pourris gâtés, le truc qui me rendrait horrible avec eux si je le savais, mais en fait… je pense que dorénavant je tirerai un trait sur cette règle.

L’élève en question me dit que quinze euros ce n’est rien.

WHAT??????

Bah oui madame. Mais tu gagnes combien d’argent de poche par mois pour me dire ça jeune homme? que je lui demande, m’attendant à ce qu’il me parle plutôt du salaire de ses parents. 2000 euros madame.

Re-WHAAAAAATTTT ??????????????????

tumblr_o1v8grH0Ay1ts18g4o1_400.gif

L’élève m’explique alors qu’il appartient à un club de moto et que du coup il toucherait bien 2000 euros par mois. Je me souviens combien l’argent de poche, ça avait été une étape dans ma vie de gamine, devenir responsable pour l’année, ne pas avoir maman qui cède à un caprice de dépense, me rétorquant que si je voulais un truc, je n’avais qu’à taper dans ma caisse et penser à vérifier que j’étais bien certaine car quand yen a plus, yen a plus. La valeur de l’argent. Putain…. Et après on essaie encore et encore d’éviter le fameux cliché « les parents font de la merde » mais…

Bref, j’étais sur les fesses et heureusement pour moi qu’il a eu l’air étonné quand je lui ai dit que je ne gagnais pas ce salaire en bossant à temps plein toute l’année et en ayant pourtant un salaire au-dessus du salaire moyen, ça m’a fait garder espoir. « Penses-y, jeune homme, penses-y » que je lui ai dit, du haut de ma petite vingtaine en me disant « ah ouais, c’est ça l’écart générationnel dont se plaignait mère grand… »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s