Enseigner ne semble pas la priorité

C’est la rentrée! Et avec ça, tout plein d’articles sur une meilleure école, sur ce qui ne va pas à l’école, et les copines au téléphone qui me racontent leur rentrée, leur sentiment, et toujours la même question, la même idée en tête: il faut montrer qu’on tient notre classe, il faut être ferme, on se relâchera un peu mais pas trop, plus tard, quand on sera vraiment certain de les tenir.

Mais pourquoi????

Je commence dans un nouvel établissement cette année et surprise, je suis nommée prof principale en 6eme. Gros lol. Je n’ai pas refusé. Je ne veux pas me mettre la direction à dos. Je ne veux pas montrer que je suis faible. Je n’ai toujours pas pensé à mon enseignement, j’en suis seulement à stresser pour ma rentrée, quelques heures dans une classe avec trente élèves de 6eme, les miens, à qui il faut donner de la paperasse à faire signer par papa et maman, à qui il faut faire remplir le carnet de liaison, expliquer le nouveau système, l’emploi du temps, attention aux semaines A et B et attention, parce qu’en semaine B en plus, vous êtes en demi-groupe. Leurs yeux effrayés. Les rassurer. En rabrouer deux ou trois. Leur montrer qu’on est chef. L’assurance est un peu prise au bout d’une heure et hop les parents arrivent et on se retrouve devant un public de plus de cinquante personnes. Le noeud à l’estomac revient. La remarque d’une collègue à midi me fait flipper « il est bien le nouveau prof de musique, je l’ai trouvé très professionnel dans son discours, mais il se balançait un peu, ça fait pas sûr de soi, devant les parents. » Et moi, j’étais comment? Me souviens pas. J’essayais d’avoir un discours pédagogique avant tout, oublié la partie visuelle. Ai vu le parent froncer les sourcils quand je suis arrivée, ai parlé des groupes d’accompagnements personnalisés, ne savais pas que cette classe là n’avait pas encore eu les emplois du temps, ne savais pas si je les voyais en classe entière avant cette heure d’accompagnement personnalisé. Je ne savais pas. Oui, les autres ont eu l’air super pro quand devant les parents, sans regarder leur feuille, ils savaient dire à quelle heure ils avaient cours avec leurs enfants. Shit. Un parent pose la question aux deux profs de langue présent (donc le collègue d’allemand et moi-même) sur nos objectifs de fin d’année. Le collègue d’allemand fait tout un discours sur ses projets, je l’écoute, il parle du fait que faire ses devoirs, c’est vraiment nul (et fait passer tout les autres collègues pour des crétins, uniformité de l’équipe enseignante zéro, problème numéro un soulevé) puis termine et… se casse. Et me laisse seule devant cinquante paires d’yeux. « Pour répondre à votre question en anglais… » Heureusement que j’ai été franche au début « je débarque, je suis nouvelle, je ne pourrai certainement pas répondre à toutes vos questions mais je sais où chercher » Double shit.

tumblr_o2sjsbnJRE1tgz4rco1_500

 

La copine qui fait sa deuxième rentrée dans le même établissement, récupère des anciens élèves et des élèves qu’elle n’a jamais eu mais qui ont forcément entendu parler d’elle, elle ne connaît pas sa réputation, elle a peur. Elle a peur parce que pour cette rentrée, elle veut être plus ferme dès le début. Elle a peur que ceux qui la connaissent à la fin de l’année se souviennent d’elle comme une prof plutôt sympa mais ne comprennent pas sa soudaine fermeté. Elle a peur de perdre toute crédibilité à leurs yeux.

Seule l’expérience (aussi courte est-elle) me permet de lui dire que les élèves oublient, que les élèves ne voient pas les choses comme ça, qu’ils attendent de la fermeté de notre part (j’ai été « trop gentille » selon mes 3eme de l’an dernier, je sais ce qu’ils veulent, c’est l’avantage de la rep+, ils te disent les choses, ils t’aident sans le vouloir, ou pas?) mais ça ne la rassure qu’à moitié. On a entamé la procédure de rentrée depuis deux jours et demie, soit plus de 48h et personne ne s’est encore soucié de l’enseignement pur. Par contre, on pense déjà à la manière de faire la police dans nos salles de classe.

Pourquoi?

Parce que notre système ne le permet pas. Surcharge de classe bon dieu. En langues, j’y suis plus sensible. Je vois des articles sur ces classes où les profs laissent les élèves s’asseoir comme et où ils le souhaitent. Je sais au fond de moi qu’elle a raison. Mais je n’ai pas l’espace. Je l’aurais avec moins d’élèves. Je vois bien qu’ils sont encore capable d’aimer apprendre mais qu’ils sont déjà malheureux d’être dans une classe. Ils gigotent. Ils lèvent le doigt avant de parler, sauf deux trois, soudain pris d’un élan. Mais je me dois de leur rappeler que non, il faut lever le doigt. Parce qu’ils sont trente et qu’on ne va plus s’entendre. Je leur dis que si je gère le croit de parole, c’est pour que tout le monde puisse s’entendre, que pour l’instant ils ne peuvent pas s’auto gérer mais en même temps ils se tournent le dos! On est en rang d’oignons. Sh… ush.

tumblr_nbip5sUfFV1slpv72o1_540.jpg

Je veux ça dans ma classe !!!!

Je sais qu’ils aiment apprendre parce que je leur ai fait remplir une fiche avec des « ce que j’aime ou n’aime pas à l’école », « ce que je fais de mon temps libre » et j’ai eu le droit à des choses comme « je veux devenir youtubeur alors je fais des vidéos avec ma cousine » « j’adore regarder des émissions scientifiques et je veux devenir ingénieur » « j’aime apprendre de nouvelles choses » « j’aime regarder des vidéos sur internet pour découvrir de nouvelles choses » et je sais d’avance que les années d’études scientifiques ne plairont peut-être pas à mon futur ingénieur, que devoir faire de l’anglais à une heure précise dans la semaine cassera peut-être cette habitude d’aller chercher des connaissances au hasard sur le net. Je pleure et je croise les doigts parce que je les adore déjà énormément, tous, je crois que comme la collègue sur internet, je suis tombée amoureuse d’eux. Et fou ça avant même d’avoir commencé à réfléchir à la manière dont j’allais leur enseigner l’anglais à proprement parler.

Prof, ce n’est pas enseigner, c’est tout ça avant…!

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s