Stress ambiant

Je ne voulais pas être cette prof qui fait qu’on arrive dans la classe avec un noeud dans l’estomac. Alors, l’an dernier, ça m’a donné du fil à retordre face à mes grands gaillards de 3eme qui ne reconnaissaient l’autorité que dans la violence verbale, code que les collègues s’étaient déjà appropriés et qui, par conséquent, pouvait difficilement être contré par des sourires. J’ai dû les amadouer, les systèmes mis en place pour se donner une seconde chance ou plus de chance d’obtenir de bons résultats ne convenaient qu’à une minorité d’élèves… Mais cette année c’est différent, j’ai des élèves scolaires pour la plupart, apprendre à la maison ou en permanence pour faire travailler sa mémoire, c’est possible. Du coup, pour une langue étrangère dans un pays qui ne donne pas beaucoup la possibilité d’être en immersion et de compléter avec le cours, c’est quand même plus que super!

Une dynamique de challenge est vraiment instaurée, je suis contente, même les élèves qui ne bougeaient pas à la rentrée s’y mettent, c’est chouette, plus les deux ou trois que j’ai acheté à coup de références à doctor who…

Bref, tout allait bien, les élèves venaient avec le sourire. J’étais même énervée une fois contre eux parce que travaux non rendus et je dois être plus souriante que je ne le pense parce que j’ai eu le droit à un « miss, smile please, retrouvez votre smile ».

C’est donc avec stupéfaction que j’ai assisté à une drôle de scène dans ma classe cette semaine. Je voulais travailler sur thanksgiving avec les faits de langue vus en cours de séquence. Deux textes à trous différents, les élèves avaient à préparer des questions pour l’autre partie de la classe afin d’avoir les informations. Deuxième partie, on réemployait any et some avec la liste de course pour préparer le repas de thanksgiving. Mais je voulais leur donner des consignes avant de commencer, alors quand ils sont rentrés, j’avais déjà entreposé les feuilles en deux groupes classes mais je les avais retournées sur la table.

« Oh non putain y’a contrôle! madame, y’a contrôle???? »

Euh… non… pourquoi?

« Les feuilles sont retournées, y’a contrôle? Mais on n’a pas été prévenus! »

Bah, c’est qu’il n’y a pas contrôle alors. No stress, pas d’évaluation surprise, je ritualise mes tests de lexique tous les vendredis, ils le savent, on était jeudi. L’evaluation sommative, ils ont une fiche de début de séquence avec la liste des points qui seront travaillés, on fait des encoches à chaque fois qu’on en a vu un afin de savoir ce qu’il nous reste à voir, afin de voir venir l’évaluation finale ou la tâche finale qui est parfois la même chose pour moi. Bref, non, rien, je n’ai rien mis en place depuis septembre qui puisse leur faire penser ça. L’impact de l’extérieur sur mes trois pauvres petites heures de classe est immense, il faudrait que tous mes collègues fonctionnent comme ça, qu’ils soient moins à zapper selon les collègues, que l’école ait une meilleure image dans les films et séries aussi peut-être? Bref, tout ce stress, pour rien…

anigif_enhanced-8855-1413026525-1

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s